Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu. (Mc 16, 19)
Lundi 24 juin 2024

Eglise catholique à Madagascar

Site officiel de la Conférence Episcopale de Madagascar

Vademecum pour le Synode sur la Synodalité - D) Préparation de la synthèse diocésaine


La synthèse diocésaine devra transmettre l'essentiel des fruits du discernement de tout le Peuple de Dieu du diocèse dans un document qui devrait ne pas dépasser 10 pages. Il est possible d'ajouter en pièces jointes d'autres éléments : photos, vidéos, récits, oeuvres artistiques, témoignages personnels, dans la mesure où ils permettent de faire connaître l'expérience et les contributions des participants.

Cette synthèse devrait être le reflet de la diversité des points de vue et des opinions qui ont été exprimés, en mettant l'accent sur le vécu des participants, qu'il soit positif ou négatif. Elle devra suivre fidèlement ce qui a été exprimé lors des phases de discernement et de dialogue, plutôt que de rapporter une série d'affirmations générales ou doctrinalement correctes.

S'il y a des points de vue contradictoires, ils ne devront pas être omis, mais transcrits comme tels, y compris lorsqu'ils émanent d'une petite minorité des participants, car ils peuvent parfois être un témoignage prophétique de ce que Dieu veut dire à son Église.

Le contenu de la synthèse pourra être organisé en répondant aux questions ci-dessous - qui sont de simples suggestions - l'objectif restant de transmettre au mieux les fruits de l'expérience synodale, ce qui en a été perçu, les joies et les défis qui ont été relevés, et le discernement des fidèles du diocèse.
- Sur le processus de la consultation : quels ont été les pas franchis dans le diocèse ? Quelles ont été les principales questions qui ont été posées Comment a-t-on fait pour impliquer le plus grand nombre possible de participants et pour atteindre les périphéries ? Quel pourcentage approximatif de fidèles y a participé d'une manière ou d'une autre ? Certains groupes ont-ils participé de manière particulièrement remarquable ? Certains groupes se sont-ils abstenus, et pour quelle raison ?
- Quels ont été les aspects les plus significatifs de l'expérience d'ensemble de la consultation ? Quels ont été les points forts, les points faibles, les joies et les difficultés ? Faut-il souligner certaines prises de position, attitudes, intuitions ? Y a-t-il eu des tensions ou des désaccords lors des échanges ? Quels sont les sujets ou les questions qui ont engendré des points de vue différents ? Quels sont, dans l'ensemble, les fruits donnés par le Saint-Esprit à travers cette expérience ?
- Dans les comptes-rendus des rencontres locales, qu'y a-t-il eu de particulièrement significatif, surprenant ou inattendu ? Quels nouveaux éclairages ou nouvelles perspectives ? Y a-t-il eu des expériences ou des témoignages particulièrement émouvants et pourquoi ? Quels sont les points de vue qui ont particulièrement frappé les participants ? Quels sont ceux qui ont été le moins repris alors qu'ils étaient intéressants ?
- De manière générale, qu'est-ce que le Saint-Esprit a inspiré à la communauté à l'égard de la réalité actuelle de la synodalité de l'Église locale, avec ses zones d'ombre et de lumière ? Quels ont été les propos des participants sur les questions pour lesquelles l'Église a besoin de guérison et de conversion, dans sa vie spirituelle, culturelle, dans ses attitudes, ses structures, ses pratiques pastorales, son élan missionnaire ?
- Comment le Saint-Esprit est-il en train d'inviter l'Église à grandir dans l'esprit synodal ? Quels ont été les rêves, les désirs ou les envies exprimés par les participants ? Compte tenu de leurs réponses, quels progrès le diocèse pourrait-il faire pour devenir plus synodal ? Quelles sont les prochaines étapes que notre diocèse pourrait franchir pour avancer sur le chemin de la synodalité, en communion avec toute l'Église ?
- Notre expérience de la synodalité peut-elle se traduire en images ? Il est conseillé de confier la préparation de cette synthèse à une équipe restreinte plutôt qu'à une grande assemblée. Elle travaillera en collaboration avec l'évêque et avec le(s) référent(s) diocésain(s). Ils liront les comptes-rendus dans un esprit de prière. Les réunions de l'équipe devront être marquées par la synodalité et par un esprit de discernement spirituel, afin d'écouter la voix du Peuple de Dieu guidé par l'Esprit Saint.

Chaque diocèse pourra décider de préparer la synthèse avant ou après le rassemblement pré-synodal, l'important étant que les fruits de cette rencontre soient incorporés à la synthèse diocésaine. Dans la mesure du possible, chaque intervenant devrait pouvoir retrouver son avis dans la synthèse. Dans un souci de transparence, les noms du groupe chargé de la rédaction peuvent être communiqués à tous, de même que la méthode utilisée pour la remontée des comptes-rendus. Il est vivement recommandé que la synthèse soit rendue publique dès la fin de sa rédaction, telle une pierre de touche du diocèse sur le chemin de la synodalité. Dans la mesure du possible, il faut permettre au Peuple de Dieu de prendre connaissance de la synthèse afin de pouvoir réagir avant que celle-ci soit officiellement remise à la Conférence épiscopale.