Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu. (Mc 16, 19)
Mardi 21 mai 2024

Eglise catholique à Madagascar

Site officiel de la Conférence Episcopale de Madagascar

Vademecum pour le Synode sur la Synodalité - 4.4 La feuille de route (exemples d'étapes pour la phase diocésaine)


Les tâches liées à la réalisation de la phase d'écoute et de dialogue dans chaque diocèse varient en fonction des facteurs locaux, mais l'approche générale comprendra les étapes suivantes :

1. Nomination des référents diocésains
Chaque diocèse devrait choisir une ou deux personnes pour servir de référent(s). L'annexe A fournit des détails sur les responsabilités et les qualités souhaitées de ces référents. Idéalement, deux coresponsables sont nommés pour mettre en oeuvre la coresponsabilité. S'il y a plus d'un référent, il est recommandé de nommer au moins une femme et un homme. Il peut s'agir d'un poste bénévole ou rémunéré, qui pourrait être assumé par une ou plusieurs personnes travaillant déjà dans le diocèse. Les référents peuvent être des prêtres, des religieux ou des laïcs. Les diocèses peuvent réfléchir sur le rôle possible des référents diocésains pour continuer à servir le chemin de la synodalité dans le diocèse jusqu'en octobre 2023 et au-delà.

2. Mise en place d'une équipe synodale diocésaine
Les référents diocésains devront probablement travailler avec la collaboration d'une équipe, qui peut être constituée soit par un processus ouvert de personnes exprimant leur intérêt, ou par nomination de l'évêque diocésain. Les membres de l'équipe synodale diocésaine sont susceptibles de comprendre des représentants des paroisses, des mouvements, des ministères diocésains et des communautés religieuses.

3. Discerner la voie à suivre pour votre diocèse
Le Document préparatoire et le Vademecum fournissent des informations sur le synode actuel et offrent des directives pour organiser le processus de consultation. Ces documents doivent être appliqués différemment en fonction des contextes, selon des réalités et des défis actuels de l'Église locale et de la société, ainsi que de tout synode concomitant ou récent dans le diocèse. Une réflexion priante peut être menée à partir de ces documents afin de discerner les domaines clés sur lesquels le diocèse doit se concentrer.

4. Planification du processus participatif
Chaque diocèse doit viser la participation la plus large possible, en impliquant une variété de plateformes. Il peut s'agir de réunions au niveau des paroisses, de rassemblements des groupes scolaires, des associations locales, des plateformes en ligne, des groupes linguistiques spéciaux, et des moyens appropriés pour atteindre ceux qui ont été éloignés de l'Église. L'idéal serait que les différents groupes aient la possibilité de s'écouter les uns les autres. Les ressources nécessaires au processus de consultation doivent être identifiées et mises à disposition, y compris un budget global, des installations physiques et des plateformes en ligne. La solidarité peut être organisée entre diocèses pour fournir une aide financière et des ressources humaines si nécessaire.

5. Préparer les coordinateurs de groupe pour les réunions de consultation synodale
L'équipe synodale diocésaine peut travailler par le biais de coordinateurs pour réaliser la réunion de consultation synodale dans tout le diocèse. Par exemple, la consultation synodale dans une paroisse peut être supervisée par un coordinateur de la paroisse, en collaboration avec une équipe paroissiale. Tous les coordinateurs devront être informés sur l'esprit, les objectifs et les attitudes du processus synodal, et devraient avoir accès aux ressources pertinentes, y compris le présent Vademecum et le site web du Synode. Les coordinateurs pourront alors discerner et planifier les processus les plus appropriés pour leurs groupes particuliers, en communication avec l'équipe synodale diocésaine.

6. Organiser un atelier d'orientation pour l'équipe synodale diocésaine et les coordinateurs locaux
Étant donné que le niveau de compréhension et d'expérience en matière de synodalité varie d'un diocèse à l'autre, des ateliers de formation peuvent être proposés pour donner aux gens une orientation sur la synodalité et les doter des compétences de base pour les processus synodaux. Ces compétences comprennent la tenue de réunions de consultation synodale et cette formation de base est en soi un résultat précieux du processus synodal actuel. L'annexe B donne un aperçu du déroulement d'une réunion typique de consultation synodale. Le plus important est l'adoption de méthodes appropriées qui facilitent l'écoute attentive, le partage authentique et un discernement spirituel commun. D'autres ressources sont disponibles sur le site du Synode.

7. Communiquer à tous
Pour sensibiliser et encourager la participation, une large publicité sur le Synode peut être faite pour communiquer la signification et les objectifs du Synode et comment les gens peuvent y participer. Quelques exemples de supports publicitaires sont fournis sur le site web.

8. Mise en oeuvre, suivi et orientation du processus de consultation synodale
Une fois prêt, le processus de consultation synodale commence. Le coeur de cette étape est constitué par les réunions de consultation synodale qui ont lieu dans tout le diocèse. Une célébration liturgique diocésaine peut être organisée pour ouvrir la phase de consultation synodale et invoquer l'Esprit Saint pour guider le processus. Tout au long de la phase diocésaine, le(s) référent(s) du diocèse doi(ven)t rester en contact régulièrement avec les coordinateurs de groupe des réunions de consultation synodale dans tout le diocèse afin de suivre les progrès, de fournir un soutien si nécessaire et de faciliter l'échange d'idées, de meilleures pratiques et des retours du niveau local. Une date devrait être spécifiée pour la soumission du retour de la consultation, qui peut suivre les lignes directrices pour la synthèse diocésaine telles que décrites ci-dessous.

9. Réunion pré-synodale diocésaine
Il est fortement recommandé que le processus de consultation dans le diocèse s'achève par un rassemblement diocésain qui inclut une célébration liturgique. Une large représentation de l'ensemble du diocèse devrait être invitée à y prendre part dans le but de se réunir pour prier, écouter, réfléchir et discerner le chemin synodal à suivre sur lequel l'Esprit de Dieu appelle le diocèse tout entier. L'annexe C propose des suggestions pour l'organisation de cette réunion.

10. Préparer et soumettre la synthèse diocésaine
Enfin, une synthèse diocésaine doit être préparée sur la base de tous les retours recueillis dans tout le diocèse, ainsi que sur la base de l'expérience du rassemblement diocésain. L'annexe D propose un plan. Ce document doit être transmis à la conférence épiscopale à une date précise. Une fois finalisée, la synthèse doit être communiquée au public du diocèse. Les référents diocésains doivent rester en poste tout au long du processus du Synode, au moins jusqu'à l'Assemblée du Synode des évêques en octobre 2023, et leur rôle peut se poursuivre au-delà de cette date. Au cours des phases successives du présent Synode, ils seront un point de liaison pour les conférences épiscopales et les rassemblements continentaux, et peuvent aider le diocèse à rester engagé sur le chemin synodal. Si nécessaire, ils peuvent également assurer une transition vers la mise en oeuvre des nouvelles pistes suscitées lors de la consultation dans le diocèse. Après tout, ce processus synodal n'est pas la fin mais un nouveau départ.