Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu. (Mc 16, 19)
Mardi 21 mai 2024

Eglise catholique à Madagascar

Site officiel de la Conférence Episcopale de Madagascar

Vademecum pour le Synode sur la Synodalité - 5.3 L'interrogation fondamentale de la consultation


Ce Synode pose la question fondamentale suivante : Une Église synodale, en annonçant l'Évangile, « marche ensemble ». Comment ce « marcher ensemble » se réalise-t-il aujourd'hui dans votre Église locale ? Quels pas l'Esprit nous invite-t-il à accomplir pour grandir dans notre « marcher ensemble » ? (DP, 26)
En répondant à cette question, nous sommes invités à :
- Nous souvenir de nos expériences : Quelles expériences de notre Église locale cette question nous rappelle-t-elle ?
- Relire ces expériences de manière plus approfondie : Quelles joies ont-elles procuré ? Quelles difficultés et quels obstacles avons-nous rencontré ? Quelles blessures ont été révélées ? Quelles intuitions ont été suscitées ?
- Cueillir les fruits pour les partager : Comment résonne la voix de l'Esprit Saint dans ces expériences ? Qu'est-ce que l'Esprit est en train de nous demander aujourd'hui ? Quels sont les points à confirmer, les changements à envisager, les nouveaux pas à franchir ? Où voyons-nous s'établir un consensus ? Quels chemins s'ouvrent pour notre Église locale ?

Pour aider les gens à explorer cette question fondamentale, les thèmes suivants mettent en évidence des aspects significatifs de la « synodalité vécue » (DP, 30). En répondant à ces questions, il peut être utile de se rappeler que « marcher ensemble » se fait de deux manières intimement liées. Premièrement, nous cheminons les uns avec les autres en tant que Peuple de Dieu. Ensuite, nous faisons route ensemble en tant que Peuple de Dieu, avec la famille humaine tout entière. Ces deux perspectives s'enrichissent mutuellement et aident notre discernement commun en vue d'une communion plus profonde et une mission plus féconde.

Les questions qui accompagnent chacun des dix thèmes suivants peuvent être utilisées comme un point de départ ou comme un guide utile. Votre conversation et votre dialogue ne doivent pas nécessairement se limiter à ces questions :

1. COMPAGNONS DE ROUTE
Dans l'Église et dans la société, nous sommes côte à côte sur la même route. Dans notre Église locale, qui sont ceux qui « marchent ensemble » ? Qui sont ceux qui semblent plus éloignés ? Comment sommes-nous appelés à grandir en tant que compagnons de route, même en dehors du cercle ecclésial ? Quels groupes ou individus sont laissés de côté ?

2. ÉCOUTER
L'écoute est la première étape, mais elle exige une ouverture d'esprit et de coeur, sans préjugés. Comment Dieu nous parle-t-il à travers des voix que nous ignorons parfois ? Comment les laïcs sont-ils écoutés, en particulier les femmes et les jeunes ? Qu'est-ce qui facilite ou empêche notre écoute ? Dans quelle mesure écoutons-nous ceux qui se trouvent aux périphéries ? Comment la contribution des hommes et des femmes consacrés est-elle intégrée ? Quelles sont les limites de notre capacité d'écoute, en particulier de ceux qui ont des opinions différentes des nôtres ? Quel espace y a-t-il pour la voix des minorités, en particulier des personnes qui connaissent la pauvreté, la marginalisation ou l'exclusion sociale ?

3. PRENDRE LA PAROLE
Tous sont invités à parler avec courage et en toute liberté, dans la vérité et la charité. Qu'est-ce qui permet ou empêche de prendre la parole avec courage et de manière responsable dans notre Église locale et dans la société ? Quand et comment parvenons-nous à dire ce qui est important pour nous ? Comment fonctionne la relation avec les médias locaux (pas seulement les médias catholiques) ? Qui parle au nom de la communauté chrétienne, et comment sont-ils choisis ?

4. CÉLÉBRER
« Marcher ensemble » n'est possible que si cela se fonde sur l'écoute commune de la Parole et sur la célébration de l'Eucharistie. Comment la prière et les célébrations liturgiques inspirent-elles et orientent-elles réellement notre vie commune et notre mission dans notre communauté ? Comment inspirent-elles les décisions les plus importantes ? Comment favorisons-nous la participation active de tous les fidèles à la liturgie ? Quelle place est accordée à la participation aux ministères de lecteur et d'acolyte ?

5. CORESPONSABLES DANS LA MISSION
La synodalité est au service de la mission de l'Église, à laquelle tous les membres sont appelés à participer. Puisque nous sommes tous des disciples missionnaires, comment chaque baptisé est-il appelé à participer à la mission de l'Église ? Qu'est-ce qui empêche les baptisés d'être actifs dans la mission ? Quels sont des domaines de la mission que nous négligeons ? Comment la communauté soutient-elle ses membres qui servent la société de diverses manières (engagement social et politique, recherche scientifique, éducation, promotion de la justice sociale, protection des droits de l'homme, protection de l'environnement, etc.) ? Comment l'Église aide-t-elle ses membres à vivre leurs engagements dans la société de manière missionnaire ? Comment se fait le discernement sur les choix missionnaires et par qui ?

6. DIALOGUER DANS L'ÉGLISE ET DANS LA SOCIÉTÉ
Le dialogue exige de la persévérance et de la patience, mais il nous conduit à une compréhension mutuelle plus profonde. Dans quelle mesure les différents peuples de notre communauté se réunissent-ils pour dialoguer ? Quels sont les lieux et les moyens de dialogue au sein de notre Église locale ? Comment favorisons-nous la collaboration avec les diocèses voisins, les communautés religieuses de notre région, les associations et mouvements de laïcs, etc. ? Comment sont abordés les divergences de vision, les conflits et les difficultés ? Quels sont les problèmes particuliers de l'Église et de la société auxquels nous devrions faire plus d'attention ? Quelles sont les expériences de dialogue et de collaboration que nous avons avec les croyants d'autres religions et avec ceux qui n'ont pas d'affiliation religieuse ? Comment l'Église dialogue-t-elle avec les autres secteurs de la société et apprend-elle d'eux : les sphères de la politique, de l'économie, de la culture, de la société civile et des personnes qui vivent dans la pauvreté ?

7. AVEC LES AUTRES CONFESSIONS CHRÉTIENNES
Le dialogue entre les chrétiens de différentes confessions, unis par un seul baptême, occupe une place particulière sur le chemin synodal. Quelles sont les relations que notre communauté ecclésiale a avec les membres d'autres confessions chrétiennes ? Qu'est-ce que nous avons en commun et comment cheminons-nous ensemble ? Quels fruits peuvent être portés par notre cheminement ensemble ? Quelles sont les difficultés dans notre chemin ensemble ? Comment pouvons-nous faire le prochain pas pour avancer les uns avec les autres ?

8. AUTORITÉ ET PARTICIPATION
Une Église synodale est une Église participative et coresponsable. Comment notre communauté ecclésiale identifie-t-elle des objectifs à poursuivre, la manière de les atteindre et les mesures à prendre ? Comment s'exerce l'autorité ou la gouvernance au sein de notre Église locale ? Comment le travail d'équipe et la coresponsabilité sont-ils mis en pratique ? Comment les évaluations sont-elles menées et par qui ? Comment sont promus les ministères et la responsabilité des laïcs ? Avons-nous eu des expériences fructueuses de synodalité au niveau local ? Comment les organes synodaux fonctionnent-ils au niveau de l'Eglise locale (Conseils pastoraux dans les paroisses et les diocèses, Conseil presbytéral, etc.) ? Comment pouvons-nous favoriser une approche plus synodale dans notre participation et notre leadership ?

9. DISCERNER ET DÉCIDER
Dans un style synodal, nous prenons des décisions en discernant ce que l'Esprit Saint dit à travers toute notre communauté. Quelles méthodes et quels processus utilisons-nous pour prendre des décisions ? Comment peuvent-ils être améliorés ? Comment pouvons-nous promouvoir la participation à la prise de décision au sein des structures hiérarchiques ? Est-ce que nos méthodes de prise de décision nous aident à écouter l'ensemble du Peuple de Dieu ? Quelle est la relation entre la consultation et la prise de décision, et comment les mettons-nous en pratique concrètement ? Quels outils et procédures utilisons-nous pour promouvoir la transparence et la responsabilité ? Comment pouvons-nous progresser dans le discernement spirituel communautaire ?

10. SE FORMER À LA SYNODALITÉ
La synodalité implique l'ouverture au changement, à la formation et à l'apprentissage continu. Comment notre communauté ecclésiale forme-t-elle les gens pour qu'ils soient plus aptes à « marcher ensemble », à s'écouter les uns les autres, à participer à la mission et à se former, à s'écouter les uns les autres ? Quelle formation est offerte pour favoriser le discernement et l'exercice de l'autorité d'une manière synodale ?

Le site web du Synode fournit des suggestions sur la façon de poser ces questions à divers groupes de personnes, de manière simple et efficace. Chaque diocèse, paroisse ou groupe ecclésial ne devrait pas chercher à répondre à toutes les questions, mais plutôt à discerner et à se concentrer sur les aspects de la synodalité les plus pertinents dans son contexte. Les participants sont encouragés à partager avec honnêteté et franchise leurs expériences et leur point de vue, et à réfléchir ensemble à ce que l'Esprit Saint pourrait révéler à travers ce qu'ils partagent les uns avec les autres.