Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu. (Mc 16, 19)
Lundi 24 juin 2024

Eglise catholique à Madagascar

Site officiel de la Conférence Episcopale de Madagascar

MESSAGE DU NONCE APOSTOLIQUE POUR LES JEUNES AUX JMJ MADA X ANTSIRABE



 Je salue respectueusement le Président de la République

Je salue les membres du Gouvernement, et je salue toutes les Autorités Civiles et Militaires présentes. Merci de Votre présence à cet événement ecclésial.

Je salue mes Confrères Évêques qui, à travers cette initiative de la Journée Nationale de la Jeunesse, accompagnent les jeunes de Madagascar en leur témoignant une attention et un soin paternels. Je vous remercie de m’avoir invité.

Et je vous salue tous, chers jeunes, qui venez de tous les diocèses malgré les efforts et les difficultés.

C’est une grande joie pour moi de pouvoir vivre avec vous l’ouverture de la Journée Nationale des Jeunes qui vous est dédiée !

Il est vraiment édifiant de rencontrer des jeunes qui ont une foi vivante en Jésus-Christ.

C’est la première recommandation que je me permets de vous faire: mettez toujours Jésus-Christ au centre : mettez-le d’abord au centre de votre vie, renforcez de plus en plus votre amitié avec Lui. Mettez-le au centre de votre famille, de votre groupe d’amis, au centre de l’école, au centre de l’université que vous fréquentez, au centre des usines où vous travaillez, au centre de tout lieux de travail : campagne, rizières, centres de santé, hôpitaux, dispensaires ; laissez Jésus entrer dans tous les lieux où vous êtes.

Essayez de grandir ensemble avec Jésus-Christ, essayez de forger votre personnalité sur la sienne, sur sa Personne, Lui l’homme parfait. Imitez-le, qu’il soit votre modèle de vie.

Que Jésus soit votre chemin, votre vérité, qu’il soit votre vie, votre lumière.

Si vous êtes liés à lui, vous serez toujours heureux ; certes, les difficultés ne manqueront pas, mais il vous apprendra à les affronter.

Que Jésus vous éduque à vivre votre vie en faisant vôtres tant de valeurs ; je pense à la valeur de la vie, à la valeur de la fidélité unie à l’indissolubilité du mariage, à la valeur de la famille, à la valeur du respect des enfants envers leurs parents et des parents envers leurs enfants, à la valeur du respect envers les grands-parents, envers les personnes âgées, à la valeur du respect envers les autres, de garder également la belle valeur malgache du « fihavanana ».

Que Jésus vous éduque à être des citoyens actifs, des citoyens engagés, des citoyens honnêtes, des citoyens qui ne se laissent pas corrompre, des citoyens qui luttent et poursuivent la justice sans être violents, jamais violents (ce n’est pas dans le caractère des Malgaches d’être violents), des citoyens qui ne poursuivent pas leurs propres intérêts mais le bien commun, le bien de la Nation, le bien du Pays.

Ces valeurs et bien d’autres encore sont celles que Jésus-Christ vous propose et c’est à vous de les vivre, de les mettre en pratique, de vous engager pour qu’elles trouvent une place dans la société.

Jésus, le Seigneur, est vivant, il agit dans notre histoire et il veut également que chacun de nous soit vivant, il veut que toi aussi, jeune malgache, tu sois vivant, il t’appelle et te dit chaque jour : « Lève-toi ».

Le Seigneur dit à notre Pays et à toute la société malgache : « Madagascar lève-toi », Madagascar transfigure-toi, Madagascar tu as tant de potentiel, ressuscite !

Jeunes de Madagascar, je vous encourage à être entreprenants et créatifs.

N’ayez pas peur d’être exigeants ; vous avez le droit de recevoir le meilleur : vous avez le droit de recevoir le meilleur des Évêques, de l’Église, des Gouvernants, de vos éducateurs.

Je voudrais conclure par un souhait affectueux : soyez des jeunes «génératifs», capables de donner naissance à un nouveau Madagascar, capables de générer de nouvelles idées, de nouvelles visions du monde, de l’économie, de la politique, de la société, de nouveaux projets, mais aussi de nouveaux chemins à parcourir ensemble.

L’Église est prête à courir avec vous !