Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. (Mt 23, 12)
Jeudi 25 avril 2024

Eglise catholique à Madagascar

Site officiel de la Conférence Episcopale de Madagascar

Avent et Noël avec celui qui est Noël


Par R. P. Séraphin RAFANOMEZANTSOA, Secrétaire de coordination de la CEM

La nouvelle année liturgique commence, le jour de Noël approche, le temps de l'Avent s'annonce, le monde est dans la joie, partout... c'est Noël. 

Les magasins sont décorés de Noël, des offres ne manquent pas pour manifester Noël, des paniers se remplissent, des cadeaux se présentent dans toutes occasions pour partager cette joie de Noël. C'est bien ! Se retrouver en famille, se dire joyeuse fête, s'échanger de cadeau… quelle autre belle occasion pour le faire sinon Noël ? 

Mais quelques questions se posent : qui est derrière toutes ces manifestations ? Fêter Noël au nom de qui ? On explique aux enfants que Noël c'est l'anniversaire de Jésus, mais est ce qu'il est vraiment au centre de cet anniversaire ? Peut-on fêter quelqu'un en l'excluant ou lui mettant dehors ou encore sans l'inviter ? C'est spécial au sens négatif de faire comme cela, non ? Ce temps de l'Avent est une belle occasion pour placer Jésus au centre de nos activités festives. Il est à la fois le coeur de Noël et Noël. Noël sans Jésus est vide de sens. Souffler les bougies d'anniversaire sans la personne concernée n'est pas très joyeux. Avent peut donc se comprendre comme un temps de tout remettre en ordre. Replacer Jésus au centre de notre vie chrétienne. Celui que nous fêtons est présent avec nous, toujours là...mais il a besoin de notre accueil pour demeurer avec nous. Détecter sa présence parmi et avec nous augmente en nous l'espérance et la foi et surtout l'amour fraternel. 

Reconnaître sa présence est donc pour notre bien. Même si nous ignorons sa présence il est toujours là, mais l'accueillir fait notre bonheur. Essayons donc de trouver sa présence dans tous les « tralala » de nos fêtes. Vivons sa présence dans toutes ses joies offertes en ce temps de Noël, préparons sa venue en reconnaissant qu'il est notre « déjà-là ». Que son « non encore-là » creuse notre soif d'aller le trouver en nos frères et soeurs, surtout ceux et celles qui souffrent en ce temps de fête. Que nous sachions le trouver partout, dans nos rencontres, dans toutes les circonstances, joyeuses ou malheureuses, de notre vie. Vivons ce temps de l'avent et la fête de Noël avec Jésus. 

Bon cheminement vers Noël à chacun et chacune !