Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. (Mt 23, 12)
Jeudi 25 avril 2024

Eglise catholique à Madagascar

Site officiel de la Conférence Episcopale de Madagascar

Dix ans de pontificat du Pape François (avec les félicitations de la CEM)


Par Razafimamonjy Noro Hanitra

13 mars 2013 – 13 mars 2023

Ce 13 mars 2013, le cardinal Jorge Mario Bergoglio, archevêque de Buenos Aires depuis 1998, salue la foule venue nombreuse sur la Place Saint Pierre, sous une pluie battante. Un jour inoubliable, comme toutes les fois où allait être connu le nom de celui qui sera le nouveau pontife. C’est au deuxième jour de conclave que cet Argentin issu d’une famille d’immigrés italiens, est élu 266è successeur de Saint Pierre. Il a pris le nom « François » pour son pontificat. 

C’est une grande première pour l’Eglise car il est le premier pape issu de l’Amérique latine. Il en a d’ailleurs plaisanté lors de sa première bénédiction urbi et orbi, en disant que ses frères cardinaux sont allés chercher presque au bout du monde pour trouver un nouvel évêque de Rome !

C’est aussi une grande première car l’élu est un jésuite. Il devient pape 55 ans après son entrée au noviciat, le 11 mars 1958. 

Tout ceci allait quelque peu changer le mode de gouvernance de l’Eglise universelle, habituée à plus de réflexion théologique à partir de la philosophie. Ses priorités pastorales et ses décisions doctrinales portent l’empreinte de l’ancien serviteur du peuple dans les bidonvilles (villas miserias) de Buenos Aires. Les expériences sociales d’une dictature militaire d’abord, puis d’une profonde crise financière ensuite, l’ont forgé. Cela a été perceptible durant ses dix premières années de pontificat.

Il n’est donc pas étonnant que son premier voyage apostolique, en juillet 2013, soit à Lampedusa, en hommage aux immigrés clandestins morts en Méditerranée. Toujours en ce mois de juillet 2013, il est allé à la rencontre des représentants des jeunes du Monde entier aux JMJ de Rio. Ces Journées seront suivies de deux autres : en 2016 à Cracovie et en 2019 à Panama.

Depuis 2013, il n’a cessé de parcourir le monde à la rencontre des gens de toutes les cultures et de toutes les religions dans différents pays. Il a jusqu’ici effectué 40 voyages apostoliques. Sa visite à Madagascar en septembre 2019 est un évènement qui a énormément marqué l’Eglise et le Pays. 

Parmi les moments forts de cette première décennie de pontificat, il était seul debout sur la place Saint Pierre, à donner sa bénédiction exceptionnelle, urbi et orbi, le 27 mars 2020. Le monde était alors en confinement à cause du Covid 19.

Le désir profond d’aller vers l’autre l’a amené à rencontrer par exemple, le patriarche orthodoxe russe, Kirill, le 12 février 2016 à La Havane - Cuba. Il a également rencontré le grand Imam d’Al-Azhar, Ahmed Al-Tayeb, au Caire, le 26 avril 2017. Un autre voyage l’a mené en Irak, où jamais aucun pontife romain ne s’est rendu. Il y a rencontré l’ayatollah Al-Sistani, chef des chiites irakiens.

Depuis son élection, le pape a convoqué 4 synodes :

- En 2014-2015 : pour la famille

- En 2017-2018 : pour les jeunes

- En 2019 : pour l’Amazonie

- En 2021-2024 : pour une Eglise synodale (qui écoute)

Il a écrit 3 encycliques :

- En 2013 : Lumen fidei, sur le caractère lumineux de la foi

- En 2015 : Laudato si’, sur la protection de la maison commune

- En 2020 : Fratelli tutti, sur la fraternité qui permet d’aimer et de valoriser chaque personne

Il a écrit 5 exhortations apostoliques :

- En 2013 : Evangelii gaudium, sur l’annonce de l’évangile dans le monde

- En 2016 : Amoris laetitia, sur l’amour dans la famille

- En 2018 : Gaudete et exultate, sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel

- En 2019 : Christus vivit, sur une proposition de parcours de foi et d’espérance adressée aux jeunes

- En 2020 : Querida Amazonia, sur une vision d’écologie intégrale de la question amazonienne

"Chacun apporte son histoire avec lui lorsqu'il sert dans la prêtrise, et certainement dans la papauté", a-t-il déclaré. L’écoute est au cœur de toutes ses réflexions. Cela se reflète sur toutes ses actions. Puisse-t-il avoir encore et toujours les forces spirituelle et physique pour accomplir sa mission de pasteur. Nous prions pour le pape François.


Sur la photo : le Pape à Soamandrakizay, le 8 septembre 2019

Document(s) associé(s)

- Félicitations de la CEM